Instagram
Me suivre
L’art, l’artiste & l'empathie : quel lien existe-t-il entre ces différentes notions ? - Laura Bhrd
17518
post-template-default,single,single-post,postid-17518,single-format-standard,cookies-not-set,eltd-core-1.1.1,audrey child-child-ver-1.0.0,audrey-ver-1.3.1,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-default-style,eltd-fade-push-text-right,eltd-header-vertical,eltd-no-behavior,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,eltd-light-header,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,eltd-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

L’art, l’artiste & l’empathie : quel lien existe-t-il entre ces différentes notions ?

Laura Bhrd / Editorial  / L’art, l’artiste & l’empathie : quel lien existe-t-il entre ces différentes notions ?
Photo by Renee Fisher on Unsplash

L’art, l’artiste & l’empathie : quel lien existe-t-il entre ces différentes notions ?

L’artiste, créateur d’émotions 

Un artiste, c’est avant tout quelqu’un qui possède une sensibilité particulière. C’est une personne plus consciente de ce qui l’entoure. Doté d’une intelligence sensible, l’artiste va se servir de différents supports pour produire ses œuvres, transmettre un message, ses opinions, partager une vision.  

C’est d’ailleurs grâce à cette sensibilité particulière qu’il a la capacité de communiquer avec un public, d’entrer en résonance avec celui-ci, de créer de véritables émotions (aussi différentes soient-elles).  

Le véritable défi pour l’artiste, c’est donc de réussir à créer une expérience artistique qui relie émotion et empathie. 

 L’empathie, ou la capacité de se mettre à la place d’autrui 

On entend souvent parler d’empathie, mais au fond : qu’est-ce que cela signifie? 

De manière simplifiée, c’est la faculté de se mettre émotionnellement et intellectuellement à la place d’une autre personne. À comprendre ses pensées. C’est un concept à la fois complexe et intéressant. 

Complexe, car il est souvent confondu avec d’autres notions comme celle de la compassion (qui comporte une dimension de souffrance – “souffrir avec”), de la bienveillance (qui pousse à agir pour le bien et le bonheur de l’autre), ou encore de l’altruisme (faire le bien sans ne rien attendre en retour). 

L’empathie joue un rôle fondamental dans la relation que l’on peut entretenir avec l’autre au sens large. Tout simplement, en harmonisant nos relations sociales, en favorisant l’acceptation de l’autre, de sa différence. 

Intéressant, car l’empathie fait ressortir ce qu’il y a de plus commun chez nous, à savoir : l’émotivité. Cette aptitude à éprouver des émotions, à posséder un certain niveau de sensibilité.  

L’artiste est par définition un être sensible. C’est d’ailleurs grâce à sa sensibilité qu’il arrive à retranscrire le monde qui l’entoure. Qu’il exprime ses sentiments, ses émotions, qu’il partage sa vision.  

Il y a donc un véritable fil conducteur entre les notions d’EMPATHIE, d’ÉMOTION et d’ART. Scientifiquement, il a été prouvé que l’observation d’une œuvre d’art contribuait à activer certaines zones du cerveau. De même, la pratique régulière de l’art (notamment chez les plus jeunes), favorisait le développement cérébral. L’art apaise, l’art fait réfléchir, l’art fait du bien. L’art fait appel aux émotions.  

L’art et la notion de partage 

Sans oublier, qu’il y a une dimension de partage qui entre en jeu. En effet, nous avons tendance à projeter sur les œuvres d’art nos propres émotions. Finalement, créer, c’est partager. C’est s’ouvrir aux autres.  

Et si l’empathie permet de tisser des ponts entre des personnes géographiquement, socialement et culturellement éloignées, c’est également un moteur de création.  

Grâce à sa capacité de relier l’artiste à son public par le biais de son œuvre, la notion d’empathie est d’autant plus importante dans la société actuelle.

Voir à travers le regard d’un artiste, c’est accepter de faire évoluer la vision que l’on peut avoir de la vie, du monde qui nous entoure. L’empathie permet ainsi de changer le monde dans lequel nous vivons, de le rendre plus humain. 

Et à une époque où l’hyper-individualisme règne, où les rapports humains sont de plus en plus fragilisés, l’artiste occupe un rôle central, en œuvrant (par le biais de l’empathie, du partage d’émotions) pour la préservation de ces derniers.